Du voyage Devenir Paysan en Voyageant… à la construction de "la ferme

 des paysans Voyageurs », une installation en savoie pour fin 2017

Les grandes lignes de notre projet d’installation depuis 2016

 

Notre projet d’installation comme agriculteur en France est pour nous l’aboutissement de notre projet de voyage  Devenir Paysan en Voyageant.

Ainsi nous avons profité des rencontres et du temps libre durant le voyage pour réfléchir et murir notre projet. Nous avons démarré de nombreuses démarches d’installation avec les organismes agricoles à distance afin de gagner du temps pour le retour.

 

. Nous avions ainsi contacté différents organismes agricoles depuis l'amérique du sud

  • La chambre d’agriculture de Savoie,

  • La SAFER (Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural),

  • Le syndicat de la Confédération Paysanne,

  • Terre de Liens,

  • L’ADABio (Association de développement de l’agriculture biologique en Savoie, Haute Savoie, Isère et dans l’Ain).

  • Le Parc Naturel Régional des Bauges

  • L’Association des Agriculteurs du territoire de Belledonne

  • L’AFOCG des Alpes (Association de formation collective à la gestion)

  • Réseau Inpact Rhône Alpes (INitiatives Pour une Agriculture Citoyenne et Territoriale en Rhône-Alpes)

 

L’utilisation de Skype nous a permis d’avoir de nombreux rendez-vous téléphoniques et ainsi de dégrossir le projet.

 

Le projet concrètement

 

Nous souhaitons mettre en place une ferme bio qui a long terme nous fera vivre tous les deux correctement. Un seul de nous deux s'installera au départ et le second travaillera à l’extérieur afin de sécuriser les revenus.

 

Nous souhaitons ainsi développer une activité de:

    -verger diversifié sur 1ha (pomme, poire, mirabelle, prune),

    -5000m² de fruits rouges :fraise, framboise, groseilles, cassis, myrtille et rhubarbe

    -250 poules pondeuses sous le verger avec un système de poulailler mobile

    - une activité d'accueil d'agritourisme sous forme d'un petit camping à la ferme  (6 emplacement)

Les fruits seront aussi transformés au sein d’un laboratoire fermier en confiture, sirop, coulis, jus… Si vous avez des idées de recette faite nous signe !!!

 

La distribution est un des points central de notre projet. Nous souhaitons avant tout être proche du consommateur. Ainsi nous souhaitons seulement une vente en circuits courts localement (ce qui implique un seul intermédiaire au maximum et dans un rayon de 80 km) Nous privilégierons la vente directe sous 3 formes si possible

  • 2 marchés par semaines

  • La vente à la ferme

  • La vente dans un Point de Vente Collectif

Nous aimerions pouvoir toucher les magasins spécialisés dans les produits locaux et bio ainsi que les restaurateurs et artisans (pâtissiers, chocolatiers…)

 

La recherche de foncier et notre annonce foncière à diffuser

 

Ainsi nous recherchons entre 5 et 7 ha de foncier avec une maison d’habitation et de préférence un peu de bâtit que nous pourrions aménager en lieu de stockage, atelier de transformation pour les fruits et sanitaires pour le camping. Nous recherchons au moins 4ha attenant à la maison pour le verger, les poules, les petits fruits et le camping. 

 

Pour nous le métier de paysan c'est aussi un projet de vie pour fonder une famille et donc nous n'imaginons pas vivre en dehors de la ferme surtout avec l'activité d'accueil.

 

Retrouver notre annonce foncière à télécharger en cliquant ici.

Merci à vous de la diffuser dans vos réseaux.

Elle est aussi disponible sur les liens suivants :

http://www.terredeliens.org/recherche-corps-de-ferme-7ha

 

 

Si aussi vous souhaiter une part de paysan … suivez nous !

 

Etant tous les deux jeunes nous avons peu de capitale pour acheter la ferme. Par ailleurs, le lien avec le consommateur et la société civil est un point qui nous tien très à cœur et nous aimons partager notre passion qu’est l’agriculture. Aujourd’hui, l’achat d’une ferme en fonctionnement pour un jeune avec peu de capital nécessite un endettement colossal. Ceci limite la viabilité et l’installation de nouveaux paysans sur des petits systèmes.

Nous pensons donc que pour ces 3 raisons et ainsi s’assurer la transmissibilité de notre projet à long terme, il serait préférable  d’acheter la ferme ( terrain et bâtiments dont la maison) sous forme d’un Groupement Foncier Agricole nommé GFA.

Nous avons conscience que le prix du bâtit est cher dans ces les départements visés mais nous partons sur un  budget de 150 000 € pour toute la partie agricole ( bâti et terrain)

 

Quelques informations  complémentaires sur le GFA :

 

Qu'est-ce qu'un Groupement Foncier Agricole (GFA)?
C'est une société civile. Sa vocation est de gérer des biens immobiliers à usage agricole, essentiellement des terres cultivables, avant tout pour les louer. Rarement pour les exploiter en direct.

A quoi sert un GFA ?
A créer une exploitation, la conserver ou encore la transmettre

Comment se constitue un GFA ?
Il faut être au minimum deux personnes. L'apport au capital de groupement peut être composé soit en nature (terres, bâtiments...), soit en numéraire. Aucun montant minimum ou maximum n'est obligatoire.

Quelles sont les principales formes de GFA ?
Il y a d'abord le GFA d'investissement. Son but est de drainer des capitaux vers l'agriculture. L'intérêt est de libérer les exploitants du poids de l'investissement foncier.
Quant au GFA familial ou successoral, l'autre forme de groupement la plus courante, il a pour objet de faciliter la transmission d'un patrimoine foncier familial et d'en assurer la pérennité.

A qui s'adresse un GFA d'investissement ?
Au fermier dont les terres sont mises en vente et qui n'est pas en mesure de financer seul, une reprise. Au jeune qui s'installe et qui souvent manque de moyens.

 

Ainsi, nous sommes à la recherche de personnes (amis, familles, futurs consommateurs…) qui souhaiteraient investir dans notre projet en prenant des parts dans un futur GFA.

 

Retrouvez toute l'explication du GFA des Balcons d'Albertville dans le dossier de présentation du projet

 

 

 

Généralité sur les démarches d’installation agricole en France :

Pour s’installer agriculteur les démarches sont longues et très administratives. En France, les installations d’agriculteurs sont aidées financièrement, mais sous certaines conditions (qui faut l’avouer sont injustes, même si dans notre cas, nous devrions pouvoir en bénéficier). Pour bénéficier de l’aide financièrement qui s’appelle DJA (Dotation Jeune Agriculteur) qui va de 9 000 à environ 30 000 euros selon les régions et les conditions d’installation il faut :

  • Avoir moins de 40 ans, car après on considère que vous êtes trop vieux pour devenir paysan, alors qu’aujourd’hui beaucoup de personnes effectuent des reconversions professionnelles vers l’agriculture et ont plus de 40 ans et montent des systèmes qui fonctionnent

  • Avoir un diplôme de niveau III, notre diplôme d’ingénieur nous facilite la tache à ce niveau là

  • S’engager à rester paysan au minimum 5 ans

  • S’installer sur une surface minimum pour avoir le statut d’exploitant et donc une couverture sociale, ce critère a changé, mais les décrets d’application de la nouvelle loi ne semblent  pas encore être appliqués ! A ce niveau là, pour notre projet ce sera peut-être juste, car ce critère n’est pas en faveur des fermes diversifiées, ni de la transformation et encore moins de la commercialisation en direct. Il ne prend en compte qu’une taille minimale d’exploitation pour être soi disant rentable, mais pas le temps de travail. Le nouveau décret devrait prendre en compte ces derniers points, nous espérons que son application sera effective lors de notre installation

  • S’engager à s’installer et à tenir une comptabilité.

 

 

 

Depuis notre retour en avril 2016 notre projet d'installation agricole s'est concrétisé petit à petit!

 

Aujourd'hui nous sommes en cours acquisition de notre ferme sur la commune de Thénésol en Savoie.

 

Découvrez notre projet concret en téléchargeant ou en cliquant sur la première page du dossier

Après avoir découvert notre projet, si vous souhaitez y participer en prenant des parts sociales dans GFA des Balcons d'Albertville vous pouvez télécharger, compléter et nous renvoyer le formulaire suivant

Quelques photos de la propriété dont le compromis a été signé fin Mai !

L'achat est prévu une fois le capital social du GFA bouclé et l'accord du permis pour les travaux